UrbanTopics

Repères urbains

Un SUV de luxe pour Lamborghini

Commentaires fermés sur Un SUV de luxe pour Lamborghini

Agressif, urbain, luxueux… Les qualificatifs ne manquent évidemment pas pour décrire le nouveau bijou de Lamborghini : un 4X4 urbain baptisé Urus, qui se veut un « Super SUV », présenté lors d’un grand show dans l’usine historique du constructeur à Sant’Agata Bolognese, près de Bologne en Italie. Construire ce SUV, qui sera vendu 171.500 euros hors taxes en Europe, « fut un défi à tous les niveaux », a déclaré le PDG de Lamborghini, Stefano Domenicali, en précisant que grâce à celui-ci, le groupe devrait doubler son volume de production en 2019, contre 3.457 véhicules vendus l’an dernier.

Urus Lamborghini

Urus Lamborghini

 

L’Urus « permet de se déplacer sur tous les terrains: la route, les pistes, la glace mais aussi les dunes de sable », avec ses suspensions et sa hauteur modulables, a expliqué Maurizio Reggiani, directeur de la recherche et du développement du légendaire constructeur italien de voitures de sports. Doté de pneus Pirelli inédits et d’un moteur V8 biturbo, il peut passer de 0 à 100 km en 3,6 secondes et atteindre une vitesse maximale de 305 km/h, soit le SUV « le plus rapide du marché ». Lamborghini a investi plusieurs centaines de millions d’euros à Sant’Agata Bolognese pour ce SUV, doublant la capacité de production de l’usine et embauchant quelque 500 salariés supplémentaires.

Urus Lamborghini

Urus Lamborghini

Après Alfa Romeo, Lamborghini est quasiment la dernière marque sportive à arriver sur le segment des SUV, des modèles plébiscité par la clientèle de luxe. Le mouvement avait été initié par Porsche, avec la Cayenne en 2002. Les ventes de SUV et cross-overs ont bondi de 233 % en 10 ans, atteignant 26,47 millions d’unités en 2016, et devraient encore croître de 30 % d’ici 2020, selon IHS Markit. Mais le segment super haut de gamme n’en représente qu’une infime partie : en 2016, 21.000 SUV de luxe ont ainsi été commercialisés, un chiffre en hausse de 346 % en 5 ans. Il devrait encore bondir de 40 % d’ici 2020, pour atteindre un pic autour de 29.300 véhicules, grâce à l’arrivée de l’Urus mais aussi d’Aston Martin DBX ou de Rolls-Royce’s, d’après IHS Markit.