UrbanTopics

Repères urbains

Tours Hermitage à La Défense : les démolitions démarreront en septembre

Commentaires fermés sur Tours Hermitage à La Défense : les démolitions démarreront en septembre

C’est l’un des projets les plus controversés de tours à La Défense : celui des futurs skycrapers signés Norman Foster construits par le promoteur russe Hermitage.

Après plusieurs années de procédures diverses et variées, le projet des tours Hemitage à La Défense prend enfin forme. Le promoteur russe a annoncé le démarrage des travaux de démolition préalable à la construction des tours pour le début de l’automne 2017. Tous les recours contre les permis de démolir ont été purgés et le 30 mars dernier, l’Assemblée générale de l’ASL (Association Syndicale Libre) « Les Damiers – Courbevoie »  et les copropriétés résidentielles voisines ont validé à l’unanimité le protocole qui lève l’interdiction de démolir les bâtiments situés au cœur du périmètre du Projet Hermitage Plaza, à l’entrée de Paris-La Défense.

« Les longues années d’effort et d’excellentes collaborations entre les équipes de l’Epadesa, de Defacto, du Conseil général, de la Préfecture des Hauts de Seine et de la ville de Courbevoie ont rendu possible et témoignent de l’engagement et de la volonté commune de finaliser le plus ambitieux projet immobilier d’Europe », indique le groupe Hermitage.

Afin d’établir un calendrier de réalisation des travaux de construction, un dispositif d’accompagnement permanent a été mis en place entre les équipes de l’Epadesa (Établissement public d’aménagement de la Défense Seine Arche) et celles du Groupe Hermitage. Celui-ci se réunit une fois par semaine, et devrait annoncer un planning définitif de réalisation du projet, avant les vacances estivales.

Dessiné par l’architecte Sir Norman Foster, prix Pritzker 1999 et auteur de nombreux gratte-ciels dans le monde dont le célèbre « Cornichon » de Londres, et notamment du viaduc de Millau en France, le projet des Tours Hermitage Plaza offrira une mixité d’usages inédite en Europe, au sein d’un ensemble de deux tours de 320 mètres. Selon le groupe Hermitage, il représentera environ 5.000 emplois indirects pendant le chantier et 3.000 emplois directs lorsqu’il entrera en service. Le projet immobilier veut atteindre les plus hauts niveaux de certification HQE (Haute Qualité Environnementale) et la mention « Excellent » de la certification BREEAM.

Les tours Hermitage associeront des appartements et des penthouses, un hôtel de luxe de cinq étoiles, un restaurant et un bar panoramiques, le premier centre de thalassothérapie panoramique en France, des espaces de bureaux modernes et polyvalents, un espace dédié aux boutiques et aux services de luxe, des équipements culturels, dont un auditorium et une galerie d’art. Hermitage Plaza s’élèvera au-dessus d’un socle aménagé en place publique, bordée de magasins, de restaurants et de cafés.